Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hippy

Hippy

les enfants de '68...


Ces infos qui dérangent !

Publié par hippy sur 2 Décembre 2009, 20:51pm

Catégories : #Santé et Psychologie


Les médias allemands brisent le silence: Le virus de la grippe porcine provient d’un laboratoire !

Une négligence dans un laboratoire serait à l’origine de l’apparition du virus de la grippe porcine. C’est tout au moins ce qu’affirme un chercheur australien. L’OMS quant à elle soutient que l'origine du virus est naturelle.

La théorie du virologiste australien à la retraite, Adrian Gibbs, sur l'origine de la grippe porcine a tout d'un scenario de film d'horreur : Des scientifiques dans un laboratoire travaillent à trouver un vaccin contre différents virus de la grippe qui ont infecté les porcins. Ils travaillent, peut-être dans des conditions peu saines. Ou cherchent-ils à infecter des lignées cellulaires de virus à multiples souches ? Ils combinent des fragments d'ADN de trois différentes souches. Un employé du laboratoire a, hors du laboratoire, des signes pathogènes de la grippe. Ça y est, l’épidémie est lancée dans le monde entier.


Néanmoins, le fait est que nous ignorons toujours l’origine du virus de la grippe porcine. Les composantes de son génome présentent des similarités avec 8 autres virus de la grippe découvert entre 1983 et 2004 chez les humains, les oiseaux et les porcins. Dans son enquête, Gibbs parvient à la conclusion que le nouveau virus pathogène H1N1 provient probablement de trois souches différentes du virus, qui ont attaqué les porcins aux États-Unis et en Eurasie dans le passé. Les virus se propagent dans la culture cellulaire.


Certains scientifiques estiment que les souches d’origine du virus provenant des oiseaux migrateurs ou du commerce de porcs ont réussi à se déplacer d’un continent à l’autre. Toutefois, Gibbs considère que l’hypothèse selon laquelle l’origine des souches remonte à un laboratoire est le scenario le plus plausible : « Ce serait de loin l’explication la plus simple ».


En mai de cette année, il soumit sa théorie à l’OMS. Aujourd’hui, il a, ensemble avec ses collègues, publié sa théorie sur le journal de virologie en ligne. L’équipe de recherche écrit : « Il est nécessaire de trouver la source de ce nouveau virus sin nous voulons éviter de futures pandémies au lieu de tenter simplement de minimiser les conséquences après qu’elles aient fait éruption »
.
Dans le monde professionnel, l’hypothèse de Gibbs est prise avec des pincettes. Déjà, l’OMS s’est opposée à cette hypothèse en affirmant que le virus est apparu de façon naturelle. De même, selon Thomas Vahlenkamp, Directeur de l’Institut de la biologie moléculaire au sein de l’Institut Friedrich Loeffler, « nous pouvons entièrement écarter l’hypothèse de l’émergence du virus dans un laboratoire. J’estime que cette hypothèse est peu plausible ».


Il se pourrait bien que ce soit un précurseur du virus qui se soit développé chez les porcins, ce qui explique pourquoi il n'avait pas été décelé plus tôt. Des virus n’ont jamais été isolés des animaux d’Amérique du Sud et d’Asie du Sud-est, par exemple. Les scientifiques estiment que l’émergence de nouvelles souches de virus est plus probable dans un environnement de culture intensive. Les porcs sont tous réunis dans un espace clos. Le système immunitaire est directement affaibli par les faibles conditions de vie.


Le premier humain contracta le nouveau virus de la grippe en avril au Mexique. Depuis lors, le virus pathogène ne cesse de se répandre partout dans le monde. En Europe, le nombre de décès liés à ce virus double toutes les deux semaines. Mardi dernier, pour la première fois en Allemagne, une jeune fille est décédée de la grippe porcine alors qu’elle ne présentait aucune affection préexistante. Les vaccins auraient dû contenir la propagation du virus. Mais à la grande surprise, la production des vaccins s’est avérée un échec : au Canada, la société pharmaceutique a dû retirer une large quantité de vaccins GlaxoSmithKline, car ils avaient provoqué des réactions allergéniques inhabituelles chez de nombreux patients.




Source: Financial Times Deutschland

http://www.ftd.de/wissen/mensch/:schweinegrippe-pandemie-aus-dem-reagenzglas/50041878.html

Commenter cet article

Archives

Articles récents