Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hippy

Hippy

les enfants de '68...


Körperwelten

Publié par hippy sur 5 Mai 2010, 14:48pm

Catégories : #Santé et Psychologie

  wellenreiter korperwelten 11Plus de 29 millions de personnes dans le monde ont déjà visité l´exposition KÖRPERWELTEN au cours des dernières années. Exactement dix ans après le grand succès de Bâle, avec ses 600 000 visiteurs, l’exposition est de retour en Suisse. Pour cette nouvelle présentation à Zürich, Gunther von Hagens et Angelina Whalley ont développé un nouveau concept, sur le thème KÖRPERWELTEN & Der Zyklus des Lebens («Le MONDE DU CORPS & Le cycle de la vie»). 

L’exposition présente un grand nombre de plastinats, aussi spectaculaires qu’inédits, reproduisant le cycle complet de notre anatomie, de la gestation à la mort. On y est témoin de la transformation du corps au fil du temps: sa croissance, sa maturité, son apothéose puis son déclin.

L’exposition compte quelques 200 pièces anatomiques présentant le corps humain sous tous ses états: en bonne santé, stressé et malade. La complexité, la résistance mais aussi la vulnérabilité du corps humain y sont ainsi remarquablement mis en lumière. Avec «Körperwelten» («Le monde du corps»), Dr Gunther von Hagens et Dr Angelina Whalley accomplissent un travail complet de sensibilisation médicale préventive.

Tous les plastinats exposés proviennent de véritables corps humains ayant appartenu à des personnes résolues, de leur vivant, à en faire don après leur mort à des fins scientifiques, pour la formation des médecins et de tout amateur intéressé.

 

 

Objectifs ?

Dr Von Hagens (56 ans, ancien chargé de cours d'anatomie de l'université de Heidelberg) ne cherche pas à montrer de l'anatomie pure. Pour lui, il s'agit plus d'un divertissement anatomique, voire d'un "art anatomique". Les corps (sains ou malades) sont exposés de manière scientifique, abstraite ou esthétique, et le Dr Von Hagens espère ainsi faire comprendre au public combien notre corps est une belle et fragile création. 

D'ou viennent les corps ?

Ceux qu'il décrit comme ses "créatures" sont tous des volontaires qui ont donné leur corps à la science en connaissance de cause, et qui sont aujourd'hui disséqués, dépecés et exposés dans des positions spectaculaires. A la fin de l'exposition, près de 1 visiteur sur 5 fait part de son souhait d'être plastiné après sa mort ("c'est mieux que de se décomposer", "plutôt ça qu'incinéré comme une vache folle"). Pour ceux qui le souhaitent, la déclaration (révocable à tout moment) attestant du souhait de devenir plastinat après la mort est disponible à l'exposition. La "demande" est telle que les cadavres allemands affluent tous les 10 jours.  

 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents