Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hippy

Hippy

les enfants de '68...


Sous les pavés la terre

Publié par hippy sur 27 Décembre 2010, 12:15pm

Catégories : #Ecologie -Technologie

 

Sous les pavés la terre" de T.Kruger et P.Girault

 

Bande annonce

 




 



 

Discussion - projection du film "Sous les pavés la Terre"



Plus d'infos sur le film (et extraits) :


 

Ce documentaire  traite des réalisations écologiques concrètes dans trois domaines humains fondamentaux :

• se nourrir


• se mouvoir


• se loger

 


Vous verrez des personnes qui ont réalisé l’utopie dans ces domaines, ou tout du moins en ont validé les procédures d’agréments.
Connus, inconnus ou reconnus, ils ont tous la même part dans ce dossier en fonction de leur propos ou de l’action.

- Dominique BAFFOU, artisan en maisons saines
- Patrick BARONNET, écologiste décroissant,
concepteur de maison autonome.
- Dominique BELPOMME, cancérologue au Grenelle
- José BOVE , syndicaliste paysan.
- André CHASSEIGNE,
député communiste, amendement Anti-OGM.
- Claude COLAS, retraité, co-président de l’ A.C.I.P.A
- Jean-Pierre GOURDON,
géobiologue, qualifié O.P.Q.M.O.C
- Bruno GRONDIN, membre des Compaillons.
- Jean GRONDIN, artisan retraité.
- Claude Levy-Strauss, anthropologue,
ethnologue et philosophe
- Gilles PELTIER scientifique au Commissariat
à l’Energie Atomique (CEA) du site de Cadarache
- Pierre RABHI, philosophe-agronome,
- Hubert REEVES, astrophysicien.
- Yann SOUR BIER , éleveur, éducateur,
dirige l’association du Mas.
- Jacques TESTART , biologiste .
- Fanny TIXIER, école départementale du patrimoine
- François VEILLERETTE, spécialiste des pesticides
participant au Grenelle «santé environnement»
- Richard WALLNER , fondateur de la ferme du Petit Colibri
en permaculture.

Vous verrez des autodidactes ou de géniaux touche-à-tout qui …
• s’ils sont scientifiques ou ingénieurs , sont souvent les fondateurs d’associations destinées
aux progrès de l’esprit humain
• s’ils sont artisans ou paysans, auront l’obsession de former la jeunesse par la transmission de savoirs anciens, retrouvés ou revisités, ou encore, de sillonner le pays pour présenter leurs réalisations, découvertes, intuitions, courant les foires expositions, les débats publics ou conférences, rameutant les édiles locaux.
 

 

Ce combat pour une Terre vivable commence par notre maison, nos assiettes, une conscientisation sur chacun de nos actes :
« comment construire une maison passive ? »
« comment nous déplaçons nous ? »,
« où sont fabriqués mes vêtements ? »,
« d’où vient ce fruit ? »,
« comment je recycle mon eau ?», etc.


«Si chaque être humain construit sa cohérence là où il est...
ça c’est un soulèvement !» Pierre Rabhi



Ce film, c’est un peu de lien social en plus, ( du latin religare : relier, qui a donné religion ), c’est le parcours d’hommes et de femmes qui à un moment ont changé, vis à vis de leur rapport à la Terre.
Ce film vise à présenter des solutions alternatives et valides au catastrophique modèle socio-économique actuel. Elles doivent être humanistes, non sectaires ni fantasmatiques, mais néanmoins pétries d’imagination et de rêve.
Ce film nous invite à la modération et la simplicité volontaire, avec l’aide du savoir ancestral de nos aïeux allié à la science la plus en pointe.
Ce film n’est pas réductionniste, post baba ou écolo stricto sensu : il veut convaincre par l’exemplarité des faits et gestes des intervenants ( beaucoup sont autodidactes ).
Tous butent contre les rigidités administratives actuelles, mais aucun ne renonce : c’est le roman de l’opiniâtreté et d’une passion environnementale, qui n’est d’aucun parti .

Notre mode de vie génère cancers, stérilités, autismes...
Il s’avère qu’il y a urgence en matière d’avenir de notre planète : il faut redéfinir les possibles, du soutenable au durable.
Loin de l’utopie misérabiliste du retour à la bougie, ce film questionne les choix opérés durant les 30 glorieuses (pétrole, agriculture productiviste, pesticides, béton...).

 

 

Faut-il craindre l’avenir, alors ?

 

Non,


Vous découvrirez un véritable réseau environnementaliste, vaste « nouvelle société
en construction sous l’ancienne : sans pavé, sans violence, mais dans la lutte perpétuelle
tout de même, et dont internet n’est pas le moindre des médias, avec les associations…

 

A vous de vous laisser convaincre de les rejoindre, de vivre cette nouvelle convivialité… et, après un constat lucide paralysant, à vous de muer en un être décidé à réenchanter le Monde.

Les solutions sont locales,variables, innombrables,

autant que le nombre de chacun d’entre vous…!

Commenter cet article

Archives

Articles récents