Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hippy

Hippy

les enfants de '68...


Sting

Publié par hippy sur 9 Mai 2010, 18:39pm

Catégories : #Musique

 

Brother Sting !


Il a débuté comme bassiste et chanteur du groupe de fusion jazz
Last Exit. Stewart Copeland, cherchant alors un bassiste, le découvre lors d'un concert et lui demande de former le groupe The Police en 1977 avec Henry Padovani (ce-dernier étant remplacé plus tard par Andy Summers). Le trio connut un succès mondial. Leur premier tube Roxanne (album Outlandos d'Amour) installe le groupe en haut des charts, place qu'il ne quittera pas durant toute la carrière du groupe.



En 1979, Sting fait ses débuts au grand écran dans l'adaptation cinématographique de l' opéra rock Quadrophenia (du groupe britannique The Who).

Quelque peu lassé par les interminables tournées du groupe, Sting décide de quitter le groupe (sans qu'il n'y ait de séparation officielle du groupe) avant de s'engager dans une carrière solo à partir de 1985.

Contre toute attente, Sting annonce en février 2007 que le groupe The Police se reforme et entame une tournée mondiale. Les 29 et 30 septembre 2007 lors des concerts au Stade de France, The Police a offert une jolie surprise à ses fans, en faisant monter sur scène Henry Padovani pour reprendre « Next to you » avec lui. Ce guitariste corse fut le premier du groupe (en 1977), avant d'en être rapidement remplacé par Andy Summers.

Son premier album, The Dream of the Blue Turtles, dont le titre Russians connaît un immense succès en France, confirme la virtuosité du chanteur blond à la voix haut perchée. Des titres bien plus jazzy que reggae comme If You Love Somebody... ou le sublime Children's Crusade feront de Sting l'un des chanteurs-auteurs-compositeurs les plus appréciés du siècle.

Sa carrière solo en témoigne : chacun de ses albums s'est vendu par millions d'exemplaires et des morceaux comme Englishman In New York (avec le génial saxophoniste Branford Marsalis) ou encore Fragile résonnent encore dans nos têtes.

En 1991, après la mort de ses parents, il sort l'album le plus intimiste et le plus profond de sa carrière The Soul Cages. Véritable thérapie, cet album sera suivi en 1993 de l'album Ten Summoner's Tales contenant les nombreux hits If I Ever Lose My Faith In You, Fields of Gold, ou Shape of My Heart. C'est en 1994 que sort le best of contenant 17 titres.

Sting sortira ensuite 3 albums : Mercury falling en 1996, Brand New Day en 1999 dont le single Desert Rose, avec Cheb Mami, sera numéro 1 un peu partout dans le monde. En 2001, le 11 septembre, il décide d'enregistrer un album live dans sa maison de Toscane. Les évènements qui ont eu lieu ce jour là compromettent un peu le concert, qui aura quand même lieu et sortira quelques mois plus tard sous le nom All This Time.

En 2003, Sting sort un nouvel album, Sacred love, avant de partir pour une nouvelle tournée mondiale... Cette tournée sera la moins bien accueillie de toute sa carrière, l'obligeant à se remettre en question... En 2005, il entame une tournée des universités américaines avec un groupe réduit à son minimum, avant de sortir en 2006 un album de musique classique, Songs From the Labyrinth, reprenant les chansons de John Dowland, accompagné de Edin Karamazov au luth.

Sting a co-écrit le morceau Money For Nothing avec Dire Straits et il participe à de nombreuses bandes originales, telles que L'Arme fatale 3 en compagnie d'Eric Clapton (It's Probably Me).

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents