Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hippy

Hippy

les enfants de '68...


temoignage Ariége

Publié par hippy sur 12 Septembre 2010, 11:03am

Catégories : #Zones Hippys

La justice c'est la confrontation des lois... pour notre société les vieilles lois réactionnaires sont plus importantes que les droits de l'homme. A nous de faire bouger les représentations et à faire comprendre aux législateurs que certaines lois doivent s'effacer devant la nécessité de la justice sociale.

05/04/2010

Léa et Tom, pionniers de l'Ariège dans leur yourte

La yourte de Léa et Tom fume encore.Photo:Christian Bellavia

Yorta1 Léa et Tom n'ont plus le droit depuis le 9 février d'habiter la hutte de peau sur pilotis qu'ils ont construite à flanc de montagne dans la forêt d'Arrout au dessus de Saint-Girons.Le tribunal correctionnel de Foix les a condamnés à 300€ d'amende chacun et au démontage de la yourte en question.

Des yourtes, des tipis des campements troglodytes: ce qui n'était jusqu'alors qu'un aimable folklore baba, une marginalité  exotique installée sans dérange personne dans des campagnes vides prend une ampleur excessive selon les autorités.

La Direction ariégeois de l'Équipement dit à LibéToulouse ne pas pouvoir «laisser faire n'importe quoi». 

La norme voudrait s'imposer à la marginalité, laquelle ne veut plus laisser dire qu'elle est aussi marginale que ça:

Léa et Tom, 27 et 28 ans, sont déclarés coupables d'avoir «établi une construction destinée à leur habitation sans former au préalable de demande de permis de construire». L'association des HALEM voudrait faire entendre que l'Ariège a la choix entre le repeuplement par ces logements bricolés généralement en toute écologie ou une désertification à force de résidences secondaires.  

Un convoi fait d'un bus et de quelques voitures particulières ira signifier les arguments de ces habitants de yourte et autres logements de ce type sous les fenêtres de la préfecture, de la direction de l'Equipement ou du Parc naturel régional. La caravane circulera les 8, 9 et 10 avril de Saint-Girons à Foix en passant par Labastide-de-Sérou.

«L'Ariège est au cœur de la crise du logement»

Dans un département au taux de logement sociaux le plus faible de France et soumis à la pression foncière engendrée par le développement du tourisme, leurs moyens financiers leur permettrait tout juste de vivre «dans des habitats sympathiques, économes et légers».

L'esprit pionnier est revenu sur les terres abandonnées de l'Ariège. «Quand nous sommes arrivés dans cette forêt, dit Tom, le bruit a couru dans la vallée qu'il y avait pleins de chiens et plein de camion». Trois plaintes ont tout de suite été déposées contre eux. Quand ce voisinage s'est rendu compte que Tom partait le jour bosser sur des chantiers et revenait le soir défricher les chemins et remonter les murets démolis sous les ronces, tous les deux ont plus simplement été qualifiés de «courageux».

«Régulariser une infraction au code de l'urbanisme et punir telle autre ? Au nom de l'équité républicaine, je ne peux pas admettre de construction illégale», nous précise le directeur ariégeois de l'Équipement. La loi est toujours à l'image de la société qui la produit. Léa et Tom espèrent faire se rendre compte qu'ils sont un signe que la société a bougé et que le droit devrait suivre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents