Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Hippy

Hippy

les enfants de '68...


Autogestion, la dernière utopie

Catégories : #Politique

 

Autogestion, la dernière utopie

Publications de la Sorbonne, 2003 - 612 pages

 

Marginale avant 1968, la référence à l'autogestion s'impose avec éclat dans la France des années soixante-dix. Tout un pan de la gauche politique ; syndicale et associative s'en réclame. Le thème suscite une floraison de débats et de publications. Le rêve autogestionnaire est porté par des luttes ouvrières, dont Lip constitue l'archétype, mais il déborde les frontières de l'entreprise pour irriguer ces " nouveaux mouvements sociaux " qui entendent changer la vie quotidienne. En 1976, Pierre Rosanvallon croit pouvoir célébrer l'entrée dans L'Age de l'autogestion. Un quart de siècle plus tard, le contraste est saisissant. Depuis près de vingt ans, le mot a presque totalement disparu. Que s'est-il donc passé ? Peut-on aujourd'hui tenter de comprendre l'émergence, l'apogée et la déshérence de ce qui peut apparaître avec le recul comme la dernière des grandes utopies du XXe siècle ? Pourquoi cette soudaine fortune du mot et du thème ? Quelles sont les sources de l'autogestion ? Qui séduit-elle ? Que recouvre-t-elle en termes de représentations, de pratiques ? Quel sens donner à cette aspiration multiforme des individus et des groupes à l'autonomie et à la responsabilité ? Que nous apprend-elle sur une société française en pleine mutation ? Le " moment autogestionnaire " est derrière nous, mais certaines des questions soulevées alors pourraient bien encore concerner notre présent. Nous avons pris le pari que l'autogestion pouvait désormais être objet d'histoire.


a lire ici :

Autogestion, la dernière utopie

 Par Frank Georgi

515T7SF0WZL._SL500_AA300_.jpg

 

Archives

Articles récents